Visitez Harlem !

Harlem a pu souffrir d’une mauvaise réputation, c’est vrai ! Mais Harlem aujourd’hui est un quartier vivant, dynamique mais aussi particulièrement attachant ! C’est depuis plus d’un siècle LE quartier de la culture afro-américaine et de la lutte pour l’égalité des droits ! On ne va pas se le cacher, j’aime beaucoup Harlem ! 

Un peu d’histoire,

Harlem se situe au nord de Central Park à partir de la 110 ème rue et s’étend jusqu’à la 155 ème bordé à l’est par la 5 ème avenue. 

Le quartier doit son nom au Gouverneur Néerlandais Peter Stuyvesant qui y fonda le village de Nieuw Harleem en 1658. Rebaptisé Harlem par les Anglais, en 1664. Le village qui se développe,  est rattaché à la ville de New York en 1873.

D’abord résidentiel et plutôt bourgeois, le quartier voit son urbanisation se développer rapidement à la fin du XIXème mais la crise du début du XXème fait chuter les prix des loyers. Bon nombre de migrants viennent s’installer ainsi que de nombreux afro-américains victimes du racisme et de la pauvreté.

Les premières décennies du XXème sont celles de la renaissance d’Harlem, c’est une effervescence de la culture afro-américaine avec notamment, la musique (Duke Ellington, Louis Amstrong…) mais aussi les premiers mouvements de protestation avec Marcus Garvey dans les années 1920. Au cours des années d’après guerre, la situation sociale des habitants  se dégrade, le quartier se replie sur lui même et souffre d’une forme de ghettoïsation.

Si les années 1960 sont celles des grands mouvements contestataires avec Malcolm X et Martin Luther King Jr, ce sont aussi les plus difficiles pour Harlem qui concentre la population la plus pauvre et souffre de la criminalité. Des années 1970 jusqu’aux années 90 la mauvaise réputation d’Harlem n’est plus à faire…

Depuis le début des années 2000, le mouvement de gentrification débuté bien plus tôt dans le sud de Manhattan a atteint Harlem. Les programmes de réhabilitation et les prix de l’immobilier ont attiré un nouveau public et de grandes enseignes commerciales donnant à Harlem un nouveau souffle.

Comment y aller ?

En métro bien sûr ! plan de métro

Avec les lignes 2 et 3 , il suffit de descendre à la station 125th et hop, on est à l’ange de Malcolm X Blvd et la 125ème rue, pile au bon endroit !

Avec les lignes A et et B et D, Station 125th, on est plus à l’ouest  mais à un bloc de l’Apollo.

Avec les lignes 4 5 et 6, on arrive plus à l’est, à 15mn à pied de l’Apollo.

Pour y faire quoi ?

Aller à la découverte des Brownstones.

Ces maisons en grès brun alignées, avec leurs escaliers extérieurs et cet air de “déjà vu” tellement ils font partie de mon imaginaire. C’est aussi une de mes premières images de New York car lors de notre premier voyage, nous occupions un appartement 131th. Inutile d’aller très  loin, les rues parallèles à la 125th au nord en regorgent ! Les brownstones d’Harlem ont suivi l’évolution du quartier, certains sont bien restaurés d’autres en mauvais état ils sont divisés en appartement ou pas ! On trouve bien sûr des Brownstones plus au sud dans Manhattan ou encore à Brooklyn mais ceux d’Harlem… 

Flâner sur la 125th,

La 125th street, ou Martin Luther King Jr Blvd représente représente bien l’évolution du quartier. De grandes marques s’y sont installées mais on y trouve aussi bon nombre de boutiques et d’enseignes moins connues.  Des vendeurs de rue installés vous proposent tee-shirts, casquettes mais aussi des articles africains. On s’imprègne de l’ambiance du quartier et on y fait aussi de bonnes affaires quand on aime le shopping (ou quand on s’y laisse prendre) !

On s’arrête devant la symbolique statue d’Adam Clayton Powell Jr, premier afro-américain membre du Congrès en 1945, on profite des œuvres de street art peintes sur les rideaux de fer de certaines boutiques et sur les murs… 

S’arrêter à l’Apollo Theater,

Au 253 W de la 125th, On ne peut pas rater cette mythique salle de spectacle qui a vu passer les plus grands du Jazz et plus généralement de la musique noire américaine depuis plus de 70 ans. Sur le trottoir, un “Hall of fame” invite à découvrir le nom de personnalités ayant fait leurs premières armes à l’Apollo. 

On peut entrer dans le hall et accéder ainsi à la boutique, la programmation et la billetterie ( site de l’Apollo Theater ). 

Y manger, 

Qui dit culture afro-américaine dit Soul Food, une cuisine qui prend principalement ses sources  en Afrique de l’ouest.  Certains restaurants sont devenus populaires comme Sylvia’s ici, (328 Malcolm X Blvd) ou Amy Ruth’s ici (113 W 116th street), moi je préfère la simplicité, l’authenticité et les tarifs de Jacob’s site ici  au 373 Malcolm X Blvd. Il suffit de prendre une barquette et de la remplir au choix dans un énorme buffet qui donne envie de goûter à tout ! A la caisse, la barquette est pesée et l’on peut manger pour moins de 10$ par personne. 

Lorsqu’on a envie d’un bon burger en sortant des chaines traditionnelles, on va alors au Harlem Shake ici , situé au 100 W 124th street, le Harlem Shake propose une carte variée, abordable et une ambiance intérieure des années 50, la terrasse quant à elle vous invite à observer (bruyamment parfois) la vie du quartier.

Assister à une messe Gospel,

C’est souvent une expérience que l’on a envie de vivre que l’on soit croyant ou pas et on est interpellé par la qualité des chants et la ferveur du public. Attention tout de même, c’est une cérémonie religieuse et l’heure de prêche qui suit les chants peut s’avérer moins passionnante, qui plus est lorsqu’on ne maîtrise pas la langue ! Cependant, par respect, on reste jusqu’à la fin !

Une des plus connues, (et celle où nous sommes allés) est la First Corinthian Baptist Church (1912 Adam Clayton Powell Jr Blvd)  site officiel  Mieux vaut s’y rendre au premier office du dimanche matin à 8h car à 10h45, les touristes sont bien plus nombreux.

D’autres églises accueillent le public comme par exemple la Abyssian Baptist Church (132 Odell Clark Place  New York, NY) site officiel ,  la Canaan Baptist Church (132 W 116th St, site officiel ou encore la Salem United Methodist Church (2190 Adam Clayton Powell Jr boulevard / 7th av – 129 th Street) site officiel

Se faire plaisir, 

En descendant Frederick Douglass Blvd, non sans rater le mémorial Harriet Tubmann, (Esclave évadée, militante abolitionniste puis ensuite militante des droits des afro-américains 1820-1913), On se fait plaisir chez Harlem Undergound (2219 Frederick Douglass Blvd)  voir ici avec des tee shirts 100% Harlem que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Deux blocs plus bas, au 2167 Frederick Douglass Blvd, on peut même y trouver les fameux cookies de Levain Bakery c’est ici , les meilleurs que j’ai pu goûter !

 

En conclusion, 

Harlem est un quartier qui ne manque pas d’atouts, il m’a séduit par son authenticité et son histoire qui en fait un haut lieu de la culture afro-américaine. Il tranche avec les buildings du sud de Manhattan et permet un voyage dans le voyage, vous l’aurez compris, j’aime Harlem !

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
DanyPatricia Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Patricia
Invité
Patricia

Ah les brownstones j’en rêve ! Pour moi une image mythique de New-York. Merci pour cet article, je ferai la visite de Harlem en juin. Je logerai 891 Amsterdam avenue tout près donc.